LES SPECTACLES

spectacle9 spectacle13 spectacle2 spectacle8 spectacle1 spectacle6 spectacle10 spectacle11 spectacle12

Le Gars

Poème conte de Marina Tsvetaeva
Public adulte ou adolescent à partir de 14 ans

UN POÈME CONTE

En 1922, Marina Tsvetaeva s’inspire du conte d’Alexandre Afanassiev, « Le Vampire », pour écrire un long poème narratif « Molodiets ». En 1929, exilée à Paris, elle forge avec la peintre Natalia Gontcharova le projet de publier ce poème-conte en français dans une version illustrée, elle réécrit son poème en français et l'intitule « Le Gars ».
« Ceci est l’histoire d’une jeune humaine qui aima mieux perdre ses proches, soi-même et son âme que son amour.
Ceci est l’histoire d’un damné qui fit tout pour sauver de soi celle qu’il devait infailliblement perdre.
D’une humaine devenue inhumaine.
D’un damné devenu humain. »

Marina Tsvetaeva

UN SPECTACLE RECIT

Le récit est composé de deux parties : les deux vies de Maroussia, héroïne de l'histoire.
Première partie : « La danseuse »
Deuxième partie : « La dormeuse ».
Nous nous attachons dans une première phase à faire entendre la première partie, « La danseuse ».
L'histoire se déroule dans un village de Russie, sur 5 jours de fête
Une voix chante et raconte un poème venu des plaines enneigées et des forêts de bouleaux, une histoire d'amour insensé, un amour de perdition.
Cette création bénéficie du regard extérieur d’Anne Cammas pour la recherche de mise en espace et de l’accompagnement artistique de Bruno de la Salle dans le cadre de l'Atelier Fahrenheit 451.

PAR

Sylvie Le Secq : Récit, danse et chant
Gérard Daubanes : Guitare, effets sonores et chant

image image image
Photos : Lionel Mantovan et Olivier Gouzien